FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Des alcoxyamines photo-sensibles pour une libération contrôlée de nitroxydes

Des équipes de recherche de l’Institut de chimie radicalaire et de l’Institut des sciences des matériaux de Mulhouse ont proposé une stratégie efficace de protection des nitroxydes grâce à la lumière contre les milieux acide, oxydant ou réducteur.

Les nitroxydes sont des molécules organiques utilisées dans de nombreux domaines : protection de matériaux polymères, exaltation de signaux RMN, batteries organiques, cellules solaires, agent antioxydant en milieu biologique, etc. Malgré ces nombreuses applications, un inconvénient majeur de ces molécules reste leur sensibilité en milieu acide et aux réactions d’oxydo-réduction. Mais les équipes de l’Institut de chimie radicalaire (CNRS/Aix-Marseille Université) et de l’Institut des sciences des matériaux de Mulhouse (CNRS/Université de Haute Alsace) viennent de mettre en évidence un outil efficace de photoprotection de la fonction nitroxyde.

alcoxyamine

Source

 

Calendrier

Novembre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Newsletter